Tél. : 04 72 37 24 50

La cryothérapie corps entier

Créée au Japon en 1978, la cryothérapie corps entier est utilisée depuis les années 1980 essentiellement dans les pays du nord et de l’est de l’Europe (Allemagne, Autriche, Pologne, Russie…).

En France, les précurseurs ont été le centre de rééducation de Capbreton (CERS) et l’INSEP dans les années 2000.

Les principes de la cryothérapie…

L’objectif de la cryothérapie corps entier est de créer un choc thermique par l’abaissement de la température cutanée. Le choc thermique va déclencher toute une série des réactions qui vont avoir un effet stimulant sur :

  • la circulation sanguine (vasodilatation et vasoconstriction, oxygénation des cellules, réduction des œdèmes),
  • le système nerveux autonome et sympathique,
  • le système endocrinien (métabolisme),
  • le système immunitaire (meilleure résistance aux infections).

L’ensemble de ces réactions se traduit par de nombreux effets bénéfiques sur le corps : anti-inflammatoire, analgésique, vasomoteur, anti-hémorragique, antalgique, etc…

Déroulement d’une séance

Une visite médicale préalable et un consentement éclairé du patient sont obligatoires pour vérifier qu’il n’y a pas de contre-indications à la cryothérapie corps entier et obtenir de la part du médecin un certificat de non contre-indication à l’exposition au froid extrême.

Le patient pénètre dans la chambre à -86 °C en maillot de bain. Ses extrémités sont protégées : gants, chaussons, protection oreilles et tête. Les voies aériennes supérieures sont protégées par un masque.

Le patient est sous la surveillance continue du professionnel de la santé (contrôle visuel et auditif) et restera en mouvement pendant 1 à 3 minutes, en fonction de son seuil de tolérance.

Pendant la séance et juste après, la température cutanée chute rapidement pour atteindre 15 °C (au lieu de 33 °C habituellement). Il en résulte un choc thermique qui provoque une vasoconstriction superficielle et un ralentissement de la conduction nerveuse. La température interne subit une très légère variation immédiatement après la séance (0,63 °C), elle revient à la normale après quelques minutes.

Les précautions d’usage doivent être respectées :

  • pas de douche ou bain une demi-heure avant la séance,
  • pas d’activité sportive une demi-heure avant la séance,
  • pas de maillot de bain humide,
  • pas de pièces métalliques notamment bijoux, barrettes etc.
  • Pas de lentilles oculaires et pas de plaies.
  • Protection éventuelle d’une zone isolée sensible au froid.

Thérapies médicales

Les principales indications sont les suivantes maladies rhumatismales inflammatoires chroniques, fibromyalgie, myalgies, arthrose, algoneurodystrophie.

En savoir plus

Bien-être

De nombreuses études démontrent l’intérêt de la cryothérapie dans le cadre du bien être et de la remise en forme.
.

En savoir plus

Sportifs

Elle permet par ses actions d’optimiser la récupération après l’activité sportive, d’intensifier son entrainement ou de soigner certaines blessures sportives.

En savoir plus